Elections départementales sur le canton de Mauguio. Rencontre avec la valerguoise Sandrine Dubois Lambert

Sandrine Dubois Lambert est valerguoise depuis 25 ans,très impliquée dans la défense de la cause des assistantes maternelles, métier qu’elle exerce elle-même.Conseillère municipale de Valergues depuis 2008, lors de son second mandat elle a animé la commission culture, elle est également déléguée au conseil communautaire de l’agglomération du Pays de l’Or depuis les dernières élections municipales.
Aujourd’hui elle est engagée dans la campagne des élections départementales en tant que remplaçante aux côtés de Brice Bonnefoux conseiller départemental sortant, Patty Moulin Traffort adjointe au maire de Mauguio-Carnon et de Julien Ouffe adjoint au maire de Mudaison. « « La Saladelle LIbre »  inaugure son premier entretien politique avec Sandrine Dubois Lambert. Nous avons voulu savoir ce qui peut motiver aujourd’hui à s’engager en politique alors que celle-ci est si décriée.Rappelons que Brice Bonnefoux est également adjoint au maire de La Grande Motte et qu’en tant que sortant (Les Républicains) du conseil départemental aux côtés de Marie Thérèse Bruguière qui ne se représente pas il est aujourd’hui en campagne « sans étiquette ».


Entre vie familiale, vie professionnelle, engagement au sein de la fédération nationale des assistantes maternelles, mandat à la mairie de Valergues, mandat à l’agglo et maintenant candidate aux élections départementales, Quel est le sens de tous vos engagements citoyens et politiques?

Depuis plus de 30 ans, je me suis engagée dans le milieu associatif sportif en créant tout d’abord une équipe féminine de handball dans mon quartier à Montpellier puis par la suite j’ai créé l’association des Assistantes Maternelles agréées de Valergues pour finir par reprendre la Fédération Nationale des Assistantes Maternelles basée sur Montpellier depuis 1993 et qui siège en Commission Consultative Paritaire Du Département de l’HeraultMon engagement citoyen fait partie de mes valeurs propres.
Quand Jean Louis Bouscarain et Lucien Rioust sont venus me proposer de rejoindre l’équipe municipale en 2008, ma décision de mon engagement  s’inscrivait à nouveau au service de l’intérêt général.  Je me suis donc investie et j’ai appris beaucoup de choses au sein même du conseil municipal durant ces 2 premiers mandats.Mon intérêt pour la chose publique s’est ainsi renforcé dans l’action quotidienne au service des Valerguois.Aussi, c’est  tout naturellement que j’ai accepté de représenter mon canton au niveau départemental dans des domaines qui me tiennent à cœur et dans lesquels je pense être légitime.

Votre implication dans l’équipe de Brice Bonnefoux « étiquetée » auparavant « Les Républicains » ne risque-t-elle pas de vous marquer politiquement même si cette équipe s’affirme sans étiquette?

Quand nous nous sommes rencontrés, une équipe est née après avoir échangé sur notre ambition pour le Pays de l’Or, sur les motivations qui nous animent.Une équipe  sans étiquette avec une ambition partagée pour notre territoire où nous œuvrons tous au quotidien dans nos communes pour une politique publique et non politique ou encore partisane.
Nous sommes tous des élus de terrains au sein de nos communes ainsi qu’à l’agglomération du Pays de l’OrComme au sein de nos conseils municipaux nous souhaitons œuvrer pour le bien public.Nous avons des sensibilités différentes qui feront la force et la victoire de cette équipe de territoire … investie pour le territoire.

En cas de victoire de Brice Bonnefoux et de son équipe, quelles actions principales allez-vous privilégier en priorité pour les habitant(e)s du canton?

Nos actions principales seront de préserver et d’améliorer la qualité de vie des habitants du Pays de l’Or, en étant à l’écoute des priorités de chaque Maire des 8 communes que compte le territoire.Nos projets seront consacrés aux mobilités,  à l’accompagnement de nos enfants, de notre jeunesse mais aussi des personnes en difficulté, de nos aînés qui ont souffert de cette crise sanitaire.Par ailleurs nous soutiendrons le tissu social et culturel .Nos associations sportives, culturelles, nos clubs taurins doivent être soutenus, ils  animent nos communes au quotidien et sont vecteurs de lien social.Nos traditions, notre patrimoine doivent être défendus auprès du département.Nous agirons avec force dans ce sens.
Le département compte 7 commissions thématiques dont une consacrée aux solidarités, lesquelles ne l’oublions  pas, comptent parmi les principales missions du Département. Et fidèle à mes valeurs, je compte bien m’investir au sein de cette commission qui me ressemble.

Propos recueillis par Eloi Martinez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s