La tentation totalitaire

Lors d’une récente manifestation à Montpellier (photo FTV)

Petit à petit l’oiseau fait son nid. Autrement dit, le pouvoir actuel héritier des précédents, s’installe dans un totalitarisme qui ne dit pas son nom. Non! Il ne dit pas son nom! car qui pourrait dire aujourd’hui tout de go: la France bascule dans le totalitarisme sans qu’on lui rétorque: comment? la France! Totalitaire! C’est vrai on peut toujours trouver pire ailleurs.

Personne! sauf à être rangé au rang des complotistes ou autres révolutionnaires en mal de grand soir, n’ose dire que nous sommes entrés dans une ère totalitaire.

Alors, je vais donc oser et écrire: oui nous basculons de plus en plus dans un système totalitaire bien préparé, avec un système médiatique bien préparé également, et tenu par les mêmes qui soutiennent ce pouvoir. Un pouvoir qui a tissé sa toile depuis la constitution de la cinquième République voulue par De Gaulle en 1958 qui fonctionne très bien à cet égard. L’information n’était-t-elle pas déjà contrôlée du temps du général…

Aujourd’hui, nous avons au pouvoir un héritier de ce système, Mitterrand et Hollande sans oublié Sarkozy en on joué aussi, Macron, joue lui la partition jusqu’au bout. Lui, il ne fait pas dans la dentelle, en bon représentant du pouvoir capitaliste élevé au biberon de la banque Rothschild, Il sait manier le verbe et la matraque soufflant le chaud et le froid pour mieux maintenir son pouvoir.

Sous ses airs de premier de la classe, faisant mine d’être toujours près du peuple qui n’ aurait rien compris, il met implacablement en  œuvre une politique dans la continuité de ses prédécesseurs.

Certes, la gestion de la crise sanitaire n’est pas simple…. Certes, mais qu’ont-ils fait pour l’hôpital en terme de moyens depuis le début de cette crise? Rien!

Certes, la politique vaccinale doit donner des résultats, mais faut-il contraindre ou convaincre? 

Le choix s’est porté sur la contrainte. Pas un hasard, car dans la foulée on remet le peuple au pas, et au passage on bafoue les libertés et les droits sociaux. Bien sûr avec ce chantage: si vous vous ne vaccinez pas vous mettez en danger les autres…

Certes l’argument se tient, mais là, la ficelle est grosse et on voit bien que ce pouvoir a en ligne de mire les présidentielles de 2022 et qu’il cherche par tous les moyens à museler ses oppositions et en même temps amener à lui le bon peuple qu’il a apeuré, qu’il a opposé à une autre partie du peuple qui ne fait que poser que la question de la liberté. 

Alors, oui aujourd’hui il y a de plus en plus de monde dans les manifestations contre le pass sanitaire parce que tout simplement il y a prise de conscience de la dérive totalitaire d’un pouvoir qui fera tout pour se maintenir.

Nous ne sommes au bout de la dérive… Mais le peuple n’a pas dit son dernier mot!

Eloi Martinez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s